• Menu
Citytrip en Italie Florence

Italie – Quelle région italienne privilégier ?

Contenu de cet article

Pourquoi partir en Italie ?

« Tu es en quête d’une destination ensoleillée et romantique, qui sans être bon marché est accessible au grand public. Qui sait aussi bien te séduire par son incroyable gastronomie, que par son patrimoine historique à travers le pays. Un voyage durant lequel la dolce vita et le farniente côtoient le chaos et une dense activité. Un lieu dans lequel la pizza est une religion, et la perte de poids une illusion. Un endroit dans lequel les Romains s’empoignèrent, mais cela ne date pas d’hier. Où les gens parlent avec leurs mains, mais chantent leur langue avec entrain. Où les villages usent de leurs charmes, pour te faire oublier les villes et leur vacarme. En résumé : une destination historique, gastronomique, typique et propice aux panneaux photovoltaïques. Alors bienvenue en Italie ».

Les villes et villages de Toscane

Florence, le Disneyland de la renaissance

Si tu es un inconditionnel de la renaissance, il existe de nombreuses opportunités de Citytrip en Italie pour satisfaire tes fantasmes architecturaux les plus fous. Mais, d’après moi, rien n’arrive à la cheville de la magnifique ville de Florence. Ancienne capitale de l’Italie et actuelle capitale de la Toscane, Florence est une destination évidente si tu es en demande d’un séjour riche en art, en architecture et en gastronomie.

Citytrip en Italie Florence

Florence fait partie des destinations incontournables lors d’un Citytrip en Italie. Ne serait-ce que pour son incroyable Duomo qui peut accueillir jusqu’à 20.000 personnes. Que ce soit pour son extérieur en marbre rose, vert et blanc, pour son immense coupole ou pour ses fresques, la cathédrale Santa Maria del Fiore parviendra à décoller les rétines les plus exigeantes. Et cerise sur le Duomo, l’entrée est gratuite (seul l’accès à la tour est payant). Il s’agit tout simplement du bâtiment qui m’a le plus impressionné en Italie (oui je sais, je vends du rêve).

Duomo de Florence

Comme toute bonne ville italienne qui se respecte, Florence héberge bien d’autres édifices religieux. Pour ne citer qu’eux, je te recommande vivement de visiter la basilique Santa Croce, l’église Santa Maria Novella et le baptistère Saint-Jean. Côté palais, Florence ne s’en sort pas mal non plus, avec son palais du Bargello et son palais Pitti. Les amoureux de fesses bien galbées pourront admirer celles du David de Michel-Ange à la Galleria dell’ Accademia. Coupée en deux par le fleuve Arno, Florence compte un certain nombre de ponts. Parmi ceux-ci, le Ponte Vecchio. Qui, comme son nom l’indique, est le plus ancien pont de la ville. En plus d’être particulièrement agréable à l’œil, celui-ci abrite quelques boutiques typiques et une superbe vue sur le fleuve. 

Citytrip en Italie Florence
Ponte Vecchio

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Florence ?

Sienne, bijou médiéval et course de chevaux à l’ancienne

Avec Florence, Sienne est sans aucun doute la meilleure raison de se rendre en Toscane. Malgré son incroyable patrimoine médiéval, Sienne est bien moins fréquentée que sa grande sœur. En plus d’être de taille modeste et donc tout à fait visitable à pieds, la ville est donc plus calme et reposante que Florence. Aucune excuse ne sera donc acceptée pour ne pas pénétrer à l’intérieur des remparts à la découverte du centre historique. Au menu : séduisantes ruelles médiévales, cathédrale gothique et imposante basilique di San Domenico.    

Toscane Italie Sienne

Celui-ci s’articule autour de sa grande place principale : l’illustre Piazza del Campo. La configuration de cette place est tout à fait particulière. Elle est en forme de coquillage et légèrement incurvée (sans doute le même architecte que la tour de Pise…). Mais surtout, c’est sur cette place qu’a lieu l’un des événements sportifs les plus emblématiques de l’Italie : le Palio. Pour résumer : il s’agit d’une course de chevaux d’origine médiévale durant laquelle des gentlemen de 17 quartiers médiévaux se tapent sur la gueule à coup de nerfs de bœuf. Séduit par le concept ? La course a lieu le 2 juillet et le 16 août de chaque année.

Toscane Italie Sienne

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Sienne ?

Pise, une cathédrale, un baptistère et une tour mal mise

Pour être honnête, Pise est la ville de Toscane qui m’a un peu moins plu que les autres. Si ton timing est un peu serré, je te recommande dès lors de n’y passer que quelques heures et de te concentrer sur la Piazza dei Miracoli. Une place des miracles qui porte bien son nom puisque la tour penchée de Pise tient toujours debout. Défaut de fondation, mauvais choix de sol, n’importe qui aurait donné une mauvaise note à l’architecte sur Google. Mais pas l’Unesco, qui a décidé d’inclure la tour de Pise dans sa liste du patrimoine mondial.

Toscane Italie Pise

Faisant partie du même ensemble architectural : la cathédrale et le baptistère. Mais ayant été bâtis de manière rationnelle et par des personnes compétentes, ils sont un peu moins célèbres que la tour (bah oui… c’est moins drôle quand c’est bien fait). Côté gastronomie typique de Pise, je t’invite à essayer les pâtes aux pois chiches (Pasta e Ceci), la soupe de choux noirs et haricots (Zuppa alla Pisana), et la morue séchée (Stoccafisso). Bref, que des plats qui font rêver.

Toscane Italie Pise

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Pise ?

San Gimignano, du charme et des murailles à gogo

Comme c’est le cas pour de nombreuses personnes, San Gimignano est mon coup de cœur de la Toscane. Ferme les yeux, imagine une vaste étendue de vignes et d’oliviers, de laquelle émerge un pittoresque village médiéval bâti sur une colline et cerné de murailles. Imagine-toi en train de déguster un verre de Vernaccia, l’un des vins blancs les plus prestigieux au monde, sur une terrasse avec vue panoramique. Bienvenue à San Gimignano !

Toscane Italie San Gimignano

Son centre historique se caractérise par la présence de nombreuses tours. En effet, les voitures et montres de luxe n’existant pas encore à l’époque, les familles aisées de San Gimignano affichaient leur richesse de cette manière. A l’instar d’une soirée un peu trop arrosée entre mecs « virils », on se disputait donc pour savoir qui avait la plus grande. Cependant, l’intégralité architecturale de la ville ne se réduit certainement pas à ses tours. De fait, San Gimignano comporte de nombreux édifices remarquables, à commencer par sa cathédrale et son théâtre sur la place principale : la Piazza del Duomo. Bref, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de ses remparts, la promenade dans San Gimignano est tout simplement magique.

Toscane Italie San Gimignano

Convaincu ? Envie d’en savoir sur San Gimignano

Lucca, du charme et des murailles encore une fois

Lucca est mon autre coup de cœur de la région (eh oui, on a le droit d’avoir deux coups de cœur, surtout en Toscane). Si Lucca (Lucques en français) est peut-être un brin moins mignonne que San Gimignano (mais tout de même très jolie), elle est en revanche plus riche d’un point de vue historique. Elle est également moins touristique, ce qui permet de circuler plus tranquillement au sein de ses remparts.

Toscane Italie Lucques

Surnommée la ville aux 100 églises, j’espère que tu comprends que je ne vais pas toutes te les énumérer. Je vais donc me contenter de citer les incontournables de la ville. A savoir l’église San Michele, la cathédrale San-Martino di Lucca et la basilique San Frediano. Lucca a également plus d’une tour dans son sac, mais la plus emblématique est la tour Guinigi. A son sommet, un jardin suspendu et une vue panoramique (payante) sur la vieille ville.  

Toscane Italie Lucques

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Lucca (Lucques) ?

Les communes des Pouilles et les grottes du Basilicate

Bari, le point de chute où tu atterris

A moins d’arriver en bateau depuis la Grèce via Brindisi (auquel cas je serais extrêmement jaloux), il est fort vraisemblable que ton séjour dans les Pouilles débute par la ville de Bari. Principal port de passager de l’adriatique, inutile de te faire des idées quant à la présence de plages paradisiaques. Il y’a bien quelques espaces de verdure ainsi qu’une agréable promenade le long de la mer, mais ce n’est pas ici que tu pourras bronzer dans le sable avec les doigts de pieds en éventail.

Pouilles Italie Bari

Car le véritable atout de la capitale des Pouilles est tout autre. L’attrait de la ville, c’est son patrimoine architectural, concentré principalement dans le Bari Vecchia. Ruelles médiévales, château normand, Basilique Saint-Nicolas, Théâtre Petruzelli,… La liste est longue. Et si tu es plus « nourriture » qu’ « architecture », aucune inquiétude. Tu n’as que l’embarras du choix entre notamment la burrata (originaire de la région), les orechiette (pâtes en forme de petites oreilles) ou encore la focaccia des Pouilles (avec de la pomme de terre dans la pâte).

Pouilles Italie Bari
Pouilles Italie Bari

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Bari ?

Locorotondo, la cité blanche en forme de O

Avec autant de O dans son nom, la forme circulaire du centre historique de la ville de Locorotondo (qui signifie lieu rond) apparaît comme une évidence. Si Locorotondo comporte quelques édifices historiques non dénués d’intérêt, je suis prêt à parier que c’est le blanc immaculé de l’intégralité de ses façades qui te laissera un souvenir impérissable. Située à moins de 15 minutes de train de la ville d’Alberobello, il serait criminel de passer à côté de cette visite. D’autant plus que Locorotondo fait partie de la liste officielle des plus beaux villages italiens.

Pouilles Italie Locorotondo

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Locorotondo ?

Alberobello, la ville aux toits plutôt rigolos

Autre village, autre ambiance. Si les façades blanches d’Alberobello sont quelque peu semblables à celles de Locorotondo, leurs toitures semblent quant à elles tout droit sorties du cerveau d’un architecte sous perfusion de limoncello. La ville d’Alberobello doit en effet sa célébrité à son quartier des Monti, abritant des constructions rurales typiques des Pouilles nommées trulli. Ces trulli sont construites en pierre naturelle et se caractérisent par leur toiture pyramidale réalisée en pierres plates. Autrefois destinées aux agriculteurs, elles ont aujourd’hui été recyclées en restaurants, bars, boutiques de souvenirs, …

Pouilles Italie Alberobello

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Alberobello ?

Lecce, architecture et patrimoine préservé  

Selon moi, Lecce est un peu l’équivalent d’Evora au Portugal, à savoir un véritable musée à ciel ouvert. Il me serait impossible de t’énumérer les monuments et édifices dignes d’intérêt, tant ils sont nombreux. Laisse-toi donc guider par tes envies, au fil des terrasses et des ruelles pavées de la ville. Si l’architecture baroque a toujours constitué un mystère pour toi, Lecce devrait te permettre de rattraper ton retard en la matière, tant le baroque y est omniprésent (à commencer par la Basilique Santa Croce). Principalement concentré aux alentours de la Piazza del Duomo, cette architecture cohabite néanmoins avec certains vestiges antiques, dont l’amphithéâtre romain encore séduisant malgré son âge avancé.

Pouilles Italie Lecce

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Lecce ?

Matera, des « Sassi » en guise d’habitats

Excentrée dans le sud-est de l’Italie, ce n’est sans doute pas demain la veille qu’un futur voyage en Italie te fera passer à nouveau par les Pouilles. Le meilleur conseil que je puisse dès lors te donner est de profiter de ta présence sur place pour te rendre brièvement dans la région du Basilicate. Pas seulement pour sa fabuleuse saucisse artisanale (bien que…), mais surtout pour une visite unique au monde : la vieille ville troglodyte de Matera.

Italie Sassi Matera

Avant de m’intéresser aux alentours de la région des Pouilles, je n’avais jamais entendu parler de Matera. Pourtant, il s’agit d’une de mes visites les plus surprenantes de l’Italie. Chef-lieu de la région peu visitée du Basilicate, il s’agit de l’une des plus vieilles villes habitées au monde. Et puisqu’au paléolithique, on ne parlait pas encore de béton armé ni de chauffage central, c’est bien de grottes dont il est question. Certains “Sassi”, habitats troglodytiques typiques de la ville de Matera, sont d’ailleurs encore occupés de nos jours. En plus de son parc archéologique, Matera comporte également une ville moderne, plutôt agréable.

Matera Italie
Matera Sites archéologiques italiens

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Matera ?

Les villes de la Vénétie

Venise, là ou l’amour se cristallise

Au diable l’originalité, au diable les escapades hors des sentiers battus, découvrir un pays, c’est aussi visiter ses incontournables. Et lorsque l’on parle d’amour et de romantisme, le citytrip en Italie incontournable, c’est bien sûr Venise. Alors, oui, il existe des alternatives telles que les Venise du nord que sont Stockholm, Brugge ou Copenhague, ou encore la Venise portugaise d’Aveiro, mais aucune n’arrive réellement à la hauteur de la sérénissime.

Citytrip en Italie Venise

Si Venise est clairement une ville incontournable de l’Italie, elle est aussi détestée qu’elle est appréciée. Il est évident qu’on ne peut rester de marbre devant la beauté de ses canaux serpentant parmi les édifices et le centre historique classé à l’Unesco. La basilique Saint-Marc, le palais des Doges, le pont du Rialto, … Comment ne pas s’extasier devant tant de richesses ? Et pourtant, cela a été mon cas. Car un tel attrait touristique n’est malheureusement pas sans conséquence, et le revers de la médaille est susceptible de gâcher l’expérience de certains. Attention, je ne suis pas en train de dire que tu ne dois pas visiter Venise (car ce citytrip en Italie est vraiment unique), mais je préfère que tu saches à quoi t’attendre. 

Conscient de mon aversion pour la foule, j’avais pris le parti de visiter Venise hors saison touristique. Un choix dont je me félicite tant les rues étaient bondées. Qu’il fasse ensoleillé, ou pluvieux, se frayer un chemin à travers les ombrelles ou les parapluies des groupes de touristes relevait d’une véritable épreuve de Koh Lanta. Sujet à une mauvaise humeur persistante, j’ai donc fait ce que mon instinct de survie me dictait : me rendre dans une trattoria pour me consoler avec un bon petit plat local. Et voici que pointe le second gros point noir de Venise selon moi : le prix des restaurants y est globalement bien plus élevés qu’ailleurs en Italie, pour une qualité souvent moyenne. Si tu veux goûter de la vraie gastronomie de la Vénétie, je te conseille donc de bien te renseigner à l’avance, ou de privilégier des destinations comme Vérone, Vicenza ou Padoue.

Arsenal de Venise
Citytrip en Italie Venise

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Venise ?

Vérone, Roméo, Juliette, et de jolies rues piétonnes

La ville de Vérone ne serait sans doute pas aussi célèbre si ce sacré William Shakespeare n’avait pas décidé d’y élire le domicile de ses deux petits tourtereaux en collants moulants. Je parle bien sûr de Roméo et Juliette, et de leur fameux balcon. Ce qui vaut à la ville de figurer parmi les villes les plus romantiques du monde. Mais Vérone est loin de se résumer aux amourettes fictives et aux rivalités Capulet – Montaigu.

Vénétie Italie Vérone

Il s’agit d’une très ancienne ville italienne, dont les monuments de l’Antiquité, du Moyen-âge et de la Renaissance témoignent de sa riche histoire. Dans l’Italie du nord, c’est d’ailleurs à Vérone que se concentre la plus grande collection de vestiges romains. Avec en tête de liste, le pont de pierre et les arènes de Vérone (une version modeste du Colysée de Rome). Comme toute bonne ville italienne qui se respecte, Vérone abrite également bon nombre d’édifices religieux. Parmi ceux-ci, la cathédrale Santa Maria Matricolare et la basilique Sainte Anastasie. Et comme toute bonne ville italienne également, je te rassure, Vérone compte un certain nombre de spécialités culinaires. Pour ne citer qu’elle, la « pastisada de caval » (du cheval braisé) vaut vraiment le coup de fourchette.

Vénétie Italie Vérone

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Vérone ?

Vicenza, une profusion de palais et villas

Le nom d’Andrea Palladio te dit quelque chose ? Pas d’inquiétude, j’étais tout autant dans l’ignorance avant de me rendre dans la ville de Vicenza. Si je t’en parle, ce n’est pas pour te donner une leçon d’architecture italienne à deux balles, mais bien parce que cet illustre personnage a réellement façonné la ville. Il s’agit de l’un des principaux architectes de la renaissance italienne. Et il est à l’origine de la conception de nombreux édifices de Vicenza.

Vénétie Italie Vicenza

Ce n’est pas un hasard si Vicenza, surnommée d’ailleurs la ville du Palladio, bénéficie d’un patrimoine architectural exceptionnel classé à l’Unesco. Malgré sa petite taille, tu découvriras notamment en son centre historique une multitude de villas et palais. Ainsi qu’une superbe basilique ainsi qu’un imposant théâtre olympique. Si tu es un amoureux du bacalhau portugais, ne quitte sous aucun prétexte la ville sans goûter à son équivalent de Vicenza : le Baccalà alla vicentina.

Vénétie Italie Vicenza

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Vicenza ?

Padoue, la voisine de Venise qui vaut le coup

Padoue est localisée à moins de 30 minutes en train de Venise. La ville peut donc parfaitement constituer un point de chute pour visiter Venise. Ce qui te permettra de ne pas devoir vendre un de tes reins pour payer une nuit d’hôtel sur place. Mais je te rassure, loger à padoue est loin d’être un sacrifice. Cette ville universitaire, et donc bon marché, regorge de vie et de trésors architecturaux et mérite bien une visite à elle seule.

Vénétie Italie Padoue

Contrairement à la ville de Venise, où le calme s’impose presque partout une fois la nuit tombée, Padoue s’éveille lorsque le soleil s’endort. Les étudiants sortent alors de leurs tanières pour envahir les terrasses sur les places de la ville. L’occasion idéale pour s’enivrer à l’Apérol Spritz à moindre coût. Originaire de la région, cette boisson est effectivement considérée comme un apéritif, et non comme un cocktail, avec à la clé un prix inférieur. Mais Padoue n’est pas qu’un fantasme pour étudiant en Erasmus, c’est aussi une ville intéressante d’un point de vue culturel. Tu pourras entre autres visiter sa basilique Saint-Antoine de Padoue, l’une des plus grandes places d’Europe (le Prato della Valle), et le plus vieux jardin botanique au monde.

Vénétie Italie Padoue
Vénétie Italie Padoue

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Padoue ?

Les villes de Lombardie

Milan, capitale du nord et des jolis vêtements

Après Rome, capitale administrative de l’Italie, voici venu Milan : capitale économique du pays et de la mode dans le monde. Véritable plaque tournante financière, Milan n’est cependant pas seulement attrayante pour les traders et sièges d’entreprises. Elle bénéficie également d’un patrimoine culturel conséquent, dont le principal ambassadeur est son Duomo. Ni plus ni moins la troisième plus grande église au monde (après la basilique Saint-Pierre et la cathédrale de Séville).

Citytrip en Italie Milan

Les lecteurs assidus de Tintin (dont je fais partie) seront ravis d’apprendre qu’il est possible de visiter la Scala de Milan. Opéra que Bianca Castafiore, le rossignol milanais, a marqué de son empreinte vocale. Sur la même place se situe la Galleria Vittorio Emanuele II. Soit une galerie commerçante de prestige qui fera fondre même les cartes de crédit les plus entraînées. Il fait pluvieux et tu n’aimes pas avoir les cheveux qui frisent ? Viens te réfugier dans l’un des 7 musées du château des Sforza, à côté du parc Sempione. Pour les gourmands, ne manquez pas le risotto milanais (avec du safran), le gorgonzola, ou encore le panettone.

Citytrip en Italie Milan

Citytrip en Italie Milan
Château des Sforza

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Milan ?

Mantoue, la renaissance a de bien beaux bijoux

Comme c’est le cas pour les tours de San Gimignano, on doit la richesse architecturale de Mantoue à un ego surdimensionné. Ne supportant pas d’entendre de sa ville qu’elle est si ennuyeuse que l’on y entend le coassement des grenouilles, le marquis de Mantoue décide d’envoyer la sauce. Il décide de développer sa ville et de bâtir une bonne grosse dose de palais pour faire démonstration de sa puissance. Objectif atteint puisqu’aujourd’hui Mantoue est classée au patrimoine de l’Unesco.

Cités fortifiées Italiennes Mantoue

Les fortifications ne sont malheureusement plus visibles de nos jours. Mais les défenses naturelles de la ville, à savoir ses 3 lacs, persistent tout de même . Lacs que les Italiens, en manque cruel d’imagination ce jour-là, ont nommé : lac supérieur, lac intermédiaire et lac inférieur. Si tu en as donc marre de te taper de la vieille pierre italienne, tu trouveras alors dans la balade autour de ceux-ci une agréable alternative.  Autre option : passer ta journée à manger du salami et du risotto au porc, bien sûr agrémenté de grana padano (moins fruité et plus dur que du parmesan).  

Cités fortifiées Italiennes Mantoue

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Mantoue ?

Bergame, ville basse et ville haute, à chacune son âme

Bergame s’articule autour d’une ville haute et d’une ville basse, avec au sommet le château de San Vigilio. Château qu’il est possible d’atteindre soit en funiculaire, pour les moins ambitieux, soit à pieds, pour les plus courageux. Avec comme récompense à la clé, une superbe vue. Tu entames alors ta descente vers la ville haute, reconnaissable à ses remparts vénitiens, de plus de 5 km de long. Il faut bien cela pour abriter les nombreux édifices remarquables Bergame, dont font partie la cathédrale, la basilique Santa Maria Maggiore, et la chapelle Colleoni.

Cités fortifiées Italiennes Bergame

Tu atterris finalement à la ville basse de Bergame. En réalité, c’est sans doute par cette partie que tu débutes ta visite de la ville, car c’est là que se trouve la gare. Tu y découvres de jolies rues commerçantes pavées, ainsi qu’un patrimoine qui n’a pas énormément à envier à son voisin du dessus. Côté spécialité culinaire, je t’invite à essayer un plat qui tient bien au corps : la polenta taragna.

Cités fortifiées Italiennes Bergame

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Bergame ?

Les villes d’Emilie Romagne

Bologne, là où se nourrir est loin d’être une besogne

Considérée comme le siège de la plus vieille université du monde, la ville de Bologne regorge d’étudiants venus du monde entier (plus de 100.000, soit un quart de la population locale). Tu ne seras donc pas étonné d’apprendre que le quartier universitaire est l’un des plus intéressants de ce citytrip en Italie. Au même titre que les alentours de la Piazza maggiore, place principale de Bologne. C’est autour de cette place que trônent fièrement la Basilique San Petronio, la fontaine de Neptune ou encore le palais du Podestat. Côté architecture, Bologne peut également se vanter de compter le plus grand nombre d’arcades (portici) au monde (plus de 42 km). Un patrimoine de l’Unesco plutôt pratique pour visiter la ville en cas de fortes pluies. 

Citytrip en Italie Parme

Les amoureux de vue panoramique pourront gravir les marches des plus hautes tours de la ville : les tours Asinelli et Garisenda. Une ascension qui devrait te mettre en appétit pour déguster les nombreuses spécialités culinaires bolognaises. Afin d’éviter de te faire lyncher sur place par les locaux, évite à tout prix de parler de spaghetti bolognaise qui n’a rien d’Italien. Par contre, le Ragù alla bolognese est bel et bien enregistré à l’Académie de cuisine italienne.

Citytrip en Italie Parme

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Bologne ?

Parme, de la gastronomie et du charme

Autre destination grandement prisée par les fanatiques de la gastronomie italienne : la ville de Parme. Dotée d’un joli centre historique, Parme (et sa région) véhicule l’image d’un terroir de produits régionaux de qualité. Les gourmands trouveront donc leur bonheur, dans cette ville qui, sans être extraordinaire, a tout de même un certain charme.

Citytrip en Italie Parme

Que celui qui ne s’est jamais extasié d’une jolie planche apéritive agrémentée de jambon de Parme ou de Parmesan me jette la première bière. Mais ces deux spécialités ne sont que la partie immergée de l’iceberg culinaire de la ville. Tout comme à Milan, l’Aperitivo est une véritable religion à Parme, et ce citytrip en Italie est une excellente occasion de goûter un maximum de choses différentes.

Parme Italie

Mais il serait dommage, même pour les plus gourmands, de se rendre à Parme sans décoller ses yeux de son assiette. Le centre historique est plutôt petit et l’essentiel du patrimoine est partagé entre la Piazza della Pace, la Piazza del duomo et la Piazza Garibaldi. Sur la première : la galerie, le théâtre et la bibliothèque palatine du Palazzo della Pilotta et le Teatro Regio. Sur la seconde, la cathédrale de Parme et son baptistère. Et enfin, sur la troisième, la palazzo del Governatore.  

Parme Citytrip Italie
Italie Parme
Citytrip en Italie Parme

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Parme ?

Ferrare, ville au château-fort embourgeoisé

L’Emilie Romagne n’est clairement pas la région la plus visitée en Italie. Et à fortiori, ce n’est pas non plus le cas de la ville de Ferrare. Raison de plus pour te lancer à la découverte de cette destination quelque peu méconnue. Il s’agit de la première ville d’Europe bénéficiant d’un urbanisme moderne, privilégiant donc le tracé harmonieux des perspectives urbaines plutôt que de mettre en évidence des bâtiments individuels. Une fois arrivé à la gare, tu atteins rapidement la célébrité locale, à savoir le château d’Este.

Cités fortifiées Italiennes Ferrare

Comme c’est le cas à Mantoue, la ville de Ferrare doit son faste à une famille en particulier : les Ducs d’Este. Histoire de bien montrer qui commande ici, ils empilèrent quelques briques rouges les unes sur les autres jusqu’à obtenir un imposant château. Moyennant quelques euros et quelques escaliers, tu grimpes jusqu’à la tour dei Leoni. Le meilleur spot pour une jolie vue sur le centre historique. L’occasion d’apercevoir la cathédrale Saint-Georges ainsi que le palais municipal.

Cités fortifiées Italiennes Ferrare

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Ferrare ?

Les grandes villes du Piémont et de la Ligurie

Turin, ville sans chichis ni baratin

Ancienne capitale de l’Italie et chef-lieu du Piémont, Turin est davantage connue pour son club de foot que pour ses attraits touristiques de citytrip en Italie. Grande ville industrielle, avec notamment l’usine Fiat, elle fut malheureusement prise pour cible durant la Seconde Guerre mondiale. Je te rassure mon bon ami, elle fut brillamment reconstruite et héberge aujourd’hui un grand nombre de monuments de style art nouveau. Pour joindre l’esthétique à l’agréable, n’hésite d’ailleurs pas à t’attabler dans un café à l’architecture typique pour déguster un des nombreux desserts locaux. Amaretti, chocolat Gianduja, sabayon, nougat, … Tu as l’embarras du choix.

Citytrip en Italie Turin
Porte palatine

Du fait de sa destruction, Turin comporte très peu de vestiges romains. On peut néanmoins faire mention de quelques ruines romaines et de la porte palatine, dont la partie basse est d’origine. Mais les plus beaux édifices sont répartis sur la place principale, à savoir la place Castello. C’est là que tu pourras notamment apercevoir le palais Madame ainsi que le palais royal. Ne quitte pas Turin sans au moins admirer de loin son monument emblématique : la Mole Antonelliana. Cette grande tour abrite un superbe musée du cinéma ainsi qu’un ascenseur panoramique.  

Citytrip en Italie Turin
Citytrip en Italie Turin
Palais Madame

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Turin ?

Gênes, des palais, du pesto et des baleines

Dans la même veine que Turin, Gênes est rarement considéré comme le citytrip en Italie le plus sexy. Réputation due en partie à sa présence dans la zone la plus industrialisée du pays. Pourtant, au-delà d’être l’un des plus grands ports de la mer méditerranée, la ville compte de nombreux trésors, dont ses somptueux palais.

Contrairement au proverbe, là où il y a Gênes, il y a du plaisir ! A commencer par le plaisir des papilles et bien évidemment le mondialement célèbre pesto et focaccia à la genovese. Reine de la mer de Ligurie, difficile de passer par Gênes sans visiter son port, où se côtoient bateaux de croisière et paquebots de marchandises. Fait étonnant, il est possible d’y réserver une excursion pour observer les dauphins et les baleines. Dominant le port antique, la Lanterna est tout bonnement le plus haut phare d’Italie et le second au monde (après celui du cap Carbon en Algérie). Le port de Gênes comporte également un palais, devenu capitainerie, le Palazzo San Giorgio

Mais c’est sur la Via Garibaldi, classée à l’Unesco, que la magie opérera très certainement. Cette rue ultra photogénique te permettra d’enchaîner les palais aussi vite qu’un dentiste sous ecstasy. Le Palazzo Rosso, le Palazzo Bianco, le Palazzo Doria Tursi, le Palazzo Doria Tursi et le Palazzo del Principe sont les plus beaux palais qu’il est possible de visiter de l’intérieur. Gênes offre également d’autres édifices, comme sa cathédrale de San Lorenzo ou la maison de Christophe Colomb (originaire de la ville).  

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Gênes ?

Les villes et sites archéologiques de Campanie

Naples, la sauvage inapprivoisable

Naples est la troisième ville du pays, mais la première dans mon cœur. Plus chaotique que Rome, encore plus bruyante que Milan, la ville ne partait pourtant pas gagnante. Loin de faire l’unanimité, Naples dégage néanmoins une atmosphère unique en son genre. On la déteste pour ses embouteillages, son manque de propreté et sa criminalité. On l’adore pour la chaleur de ses habitants, pour son charme et son patrimoine, et enfin pour sa délicieuse pizza et sa gastronomie. Naples est d’ailleurs la ville italienne la plus étoilée du guide Michelin. Ce Citytrip en Italie est donc idéal pour les amateurs de bonne bouffe.

Citytrip en Italie Naples

Située au bord de la mer Tyrrhénienne, Naples offre une agréable balade le long de sa baie. Promenade durant laquelle tu pourras découvrir Castel dell’Ovo ou château de l’œuf (oui, ça a moins de gueule en français) et le Castel Nuovo. Autre château, autre ambiance, le château Sant’Elmo est, quant à lui, le spot parfait pour une vue panoramique sur la ville de Naples. Mais visiter Naples, c’est aussi déambuler à travers ses ruelles animées et ses imposantes places, dont la place du peuple et la place du Plebiscito (palais royal).

Citytrip en Italie Naples

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Naples ?

Herculanum et Pompéi, les cités que le Vésuve a puni

Parmi les sites archéologiques italiens les plus célèbres figurent bien évidemment les ruines de Pompéi. Ensevelie lors d’une éruption du Vésuve en l’an 79 et découverte en 1600, Pompéi se démarque par son excellent état de conservation qui lui vaut d’être classé à l’Unesco. Les cendres émises lors de l’éruption ayant eu pour effet de constituer une couche protectrice. Ce qui permet d’y apercevoir de véritables scènes de vie figées dans le temps. Avec à la clé un incroyable témoignage de la civilisation de la Rome antique.

Pompéi Italie vésuve
Sites archéologiques italiens Pompéi
Pompéi Italie
Amphithéatre Pompéi Italie

Non loin de Pompéi et bien moins connues, les ruines de la ville d’Herculanum. Celles-ci présentent la particularité d’être situées en plein centre-ville et par conséquent de ne plus pouvoir être excavées davantage. Le site est situé en contrebas, ce qui autorise une vue panoramique depuis la passerelle qui mène au site. Comme à Pompéi, on circule via de larges allées piétonnes bordées d’édifices. Si le site est bien plus petit, il peut se targuer néanmoins de comporter des détails architecturaux plus soignés que sur le site de Pompéi.

Sites archéologiques italiens Herculanum
Herculanum Italie Vésuve
Herculanum Sites archéologiques italiens

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Pompéi et Herculanum ?

Rome et la région d’Ombrie

Rome, le joyau du Latium

Lorsque l’on parle de citytrip en Italie, impossible de ne pas évoquer la capitale du pays : Rome. Ville italienne la plus peuplée, elle présente une particularité politique unique au monde : elle contient un État enclavé dans son territoire. En effet, avec la cité du Vatican en son sein, Rome peut se vanter d’être en quelque sorte un Kinder Surprise pontifical. Important lieu de pèlerinage, Rome se distingue également par la richesse de son patrimoine. De l’eau a, en effet, coulé sous les ponts depuis la fondation mythique de la ville par Romulus et Remus. 28 siècles d’histoire qui témoignent donc bien du fait que Rome ne s’est pas construite en un jour.

Cette richesse culturelle et architecturale est néanmoins loin d’être un secret bien gardé et Rome est l’une des destinations les plus touristiques d’Europe. Le forum romain, la merveille du monde qu’est le Colisée, le Panthéon, la basilique Saint-Pierre (plus grande église catholique du monde), sont autant d’incontournables qui attirent le public. Et si comme moi, tu redoutes autant la foule qu’un dimanche midi chez tes beaux-parents avec une gueule de bois, je te recommande le quartier EUR. Il s’agit d’un quartier futuriste imaginé par Mussolini, et qui devait servir de cadre à l’exposition universelle de 1942 (annulée pour cause de Seconde Guerre mondiale). Pour terminer sur une note plus légère (le mot est mal choisi), Rome propose quelques spécialités culinaires. Notamment la pizza blanche (sans sauce tomate ni garniture), les très célèbres pâtes à la carbonara, et les pâtes Cacio e pepe (pecorino romano et poivre) .

Colisée de Rome
Forum romain
Panthéon
Château Saint-Ange
Quartier EUR

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Rome ?

Ostie, l’ancien plus grand port d’Italie

Situé aujourd’hui à l’intérieur des terres du fait de l’ensablement, le port d’Ostie fut autrefois le plus grand port du monde antique. Mais une épidémie de paludisme conjuguée à un déclin du commerce d’huile, de vin et de céréale ont causé l’abandon progressif du port. Le site n’est pas aussi bien conservé que les autres sites archéologiques italiens que sont Pompéi et Herculanum. Néanmoins, la chaussée principale, le théâtre et les thermes sont encore identifiables.

Port antique Ostie Italie
Sites historiques italiens Ostie
Ostie Sites historiques italiens

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur le port d’Ostie ?

Pérouse, le spot méconnu pour visiter pépouze

A mon humble avis, la cité fortifiée de Pérouse est celle qui vaut le plus le coup d’œil parmi les destinations présentées dans cet article. Avec ses immenses remparts et sa position stratégique sur deux collines, la ville en impose dès qu’on l’apperçoit. Il te faudra d’ailleurs prendre un téléphérique (MiniMetro) ou faire preuve de courage pour atteindre le centre historique de la ville. Situé sur les hauteurs de la ville, celui-ci autorise une vue panoramique imprenable depuis ses jardins. L’essentiel des petits trésors locaux se concentre autour de la Piazza IV Novembre et sa fontaine Maggiore. Pour ne rien gâcher, Pérouse et sa région sont particulièrement réputées pour leur produit phare : la truffe.  

Cités fortifiées Italiennes Pérouse
Cités fortifiées Italiennes Pérouse

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Pérouse ?

Assise, ruelles pittoresques et jolies églises

Le nom d’Assise ne serait sans doute pas si célèbre si ce sacré Saint-François n’y avait pas vu le jour à la fin du XIIe siècle. Lorsque je m’y suis rendu, c’était surtout pour sa localisation à deux pas de Pérouse. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Quelle ne fut donc pas ma surprise lorsque j’ai découvert cette mignonne petite ville construite essentiellement en pierres blanches. Véritable lieu de pèlerinage, Assise comporte de nombreux édifices religieux, dont une superbe basilique et une jolie cathédrale. Et si tu souhaites titiller tes papilles, tu auras l’embarras du choix. Nombreuses sont les terrasses présentes sur les places de la ville. Non loin de là, les remparts de la Rocca Maggiore t’offriront un panorama unique sur la région.   

Cités fortifiées Italiennes Assise
Cités fortifiées Italiennes Assise

Convaincu ? Envie d’en savoir plus sur Assise ?

Comment bien choisir sa région pour un voyage en Italie ?

Bifteck et renaissance italienne, séjour d’une bonne grosse semaine ?

La Toscane est l’une des régions les plus visitées d’Italie. Et pour cause, elle est véritablement considérée comme le berceau de la renaissance. Et si selon toi aucun monument ne peut arriver à la hauteur d’une bonne pièce de viande, sache qu’il s’agit de l’une des spécialités locales, et tout particulièrement le tagliata de bœuf. Tu habites Bruxelles et tu veux te rendre en Toscane via un vol direct ? Tu dois alors prendre un avion pour Pise (et non Florence).

De là, tu peux explorer la région en train ou en bus (nécessaire pour San Gimignano). Pour profiter de la région à ton aise, je te préconise de passer 3 jours à Florence, 2 jours à Sienne, une journée à Lucques, une journée à Pise et une journée à San Gimignano.

Des vacances culturelles, quelques jours pour aller à l’essentiel ?

C’est une excellente idée que tu as là mon jeune ami, et je ne peux que t’encourager dans cette démarche. Si tu as pour objectif de passer des vacances culturelles, une petite semaine dans les Pouilles devrait te suffire pour avoir un avant-goût de ce que la région peut t’offrir. Il s’agit d’un séjour plutôt simple que ne demande pas une grande organisation logistique. Tu atterris via un vol direct à l’aéroport de Bari, qui peut également constituer ton point de chute dans la région.

Inutile de louer une voiture si tu te limites à mes propositions de visites. Car elles sont toutes accessibles en train et en bus. En ce compris Matera (1 h 45 de train depuis Bari) qui ne figure pas dans cet article car situé dans la région du Basilicate. Matera est néanmoins l’un des sites historiques incontournables de l’Italie, et se doit d’être visitée lors d’un séjour dans les Pouilles. Point de vue timing, prévois une journée pour Bari, et la même durée pour Matera et Lecce. Locorotondo et Alberobello peuvent quant à eux être visités le même jour.

Une petite virée romantique, ponctuée de monuments historiques ?

Tu as besoin d’échapper au quotidien pour redonner un petit coup de boost à ton couple et raviver la flamme. Tu décides alors d’aller à fond dans le cliché et de te rendre dans la région la plus romantique d’Italie : la Vénétie. Et je ne peux te donner tort, tant cette destination sent le dîner aux chandelles et la folle nuit d’amour à plein nez. Entre les aéroports de Trévise, Vérone et Padoue, tu as même le luxe de pouvoir choisir où débuteras ton voyage en Vénétie. Et comble du bonheur, une fois arrivé dans la région, il ne te sera même pas nécessaire de louer une voiture. L’ensemble des visites est atteignable en train ou en bus.

En partant du principe que tu restes 3 jours à Venise, 2 jours à Vérone, une journée à Padoue et une autre à Vincenza, une semaine devrait donc être suffisante. Si tu as un peu plus de temps, sache que le lac de Garde est situé tout proche de Vérone. Notamment Desenzano del Garda qui se trouve à 25 minutes de train.

Cités fortifiées et shopping, vieilles pierres et bling-bling ?

Tu es à la recherche d’une ville pas trop prise de tête, intéressante mais également divertissante, et dans laquelle tu pourras te refaire une garde-robe. Un lieu où se côtoient architecture et haute couture, vestiges romains et sacs à main, Aperitivo et visite d’un château. Seul un vol direct d’une heure et demie te sépare d’un citytrip en Italie dans la luxueuse ville de Milan. 2 jours devraient te suffire pour te ruiner dans les principales boutiques du centre-ville et découvrir les monuments historiques.

Marre du luxe et des marathons shopping à t’en vider le portefeuille sur le long terme (voire pour le reste de ta vie) ? Il est peut-être alors temps de t’éloigner de Milan pour des destinations plus calmes et à taille humaine, comme Bergame ou Mantoue par exemple. Utilise donc les quelques euros qui ont échappé par miracle aux boutiques de Milan pour t’acheter un billet de train direct vers Bergame (1 h de trajet) ou Mantoue (2 h de trajet). Si tu voyages en train, sache que Mantoue se situe sur la ligne ferroviaire reliant Vérone à Bologne. Depuis Milan, tu pourras également rejoindre facilement le lac Majeur et le lac de Côme.

Bonne bouffe et cité fortifiée, retour à l’université ?

Tu en as marre de te taper des plats surgelés et les créations culinaires douteuses de ta compagne ou de ton compagnon. Par conséquent, tu te dis qu’il est urgent de faire de la bonne bouffe une priorité pour ton prochain voyage. Tu optes alors pour pour un citytrip en Italie dans les villes de Bologne et de Parme. Soit deux des meilleures ambassadrices de la gastronomie italienne. Cerise sur le « Panettone », ces villes sont loin d’être moches et la balade digestive sera donc tout sauf désagréable.

Seul un vol de moins de 2 h sans escale te sépare du Graal culinaire qu’est Bologne. Prévois 2 – 3 jours sur place, et le même nombre de kilos supplémentaires à ton retour. Il s’agit également du meilleur point de chute pour te rendre à Parme (1 h de train) qui ne dispose pas d’un aéroport international. Si une journée suffit pour explorer le centre historique de Parme, il te faudra bien plus de temps pour faire le tour des curiosités gastronomiques de la ville.

Tu adores Bologne, ses arcades, sa gastronomie, et ses quartiers estudiantins animés. Mais tu recherches une destination moins touristique, plus calme, mais tout aussi intéressante. Eh bien, sache que j’ai du patrimoine de l’Unesco à te proposer, et ce, à seulement 30 minutes de train. Alors en route pour un aller-retour d’une journée vers Ferrare et son formidable château d’Este ! Une grosse journée sur place devrait te suffire, il n’est pas nécessaire de réserver une nuit à l’hôtel.

Des villes historiques, mais pas trop touristiques ?

Toi, ton truc, ce sont les destinations un petit peu hors du commun auxquelles on ne penserait pas forcément. Tu souhaites donc découvrir autre chose que les grands classiques tels que Rome, Venise, Milan ou Florence. Néanmoins, histoire de ne pas t’ennuyer sur place, tu recherches des ville dans lesquelles tu auras de nombreuses choses à te mettre sous la dent. Ton choix pourrait alors se porter sur Gênes ou Turin. cette dernière étant reliée via des vols directs depuis Bruxelles et tu peux même t’y rendre rapidement en voiture depuis la côte d’azur. 2 heures de train séparent les deux villes. Le centre historique de Turin étant de taille modeste, 2 jours sont amplement suffisants. Prévois également 2 jours pour le centre historique de Gênes. Et 3 jours supplémentaires si tu souhaites visiter les villages des Cinque Terre (à environ 1 heure de train à l’est de Gênes).

Bord de mer, ruines et pizza, mais toujours sans ananas ?

Si pour toi, l’Italie c’est la pizza, les gens qui crient, les vespas qui roulent à fond sous le linge qui pend dans les ruelles, sache que la ville de Naples coche toutes les cases. Il s’agit véritablement d’un concentré de tous les stéréotypes existants sur l’Italie. Je te conseille de passer 3 jours sur place, histoire de découvrir les divers quartiers de la ville et de faire une étude comparative des meilleures pizzerias de la ville (à commencer par la pizzeria « Sorbillo »).

La pizza napolitaine n’a plus aucun secret pour toi ? Tu as fait le tour des curiosités de la ville de Naples ? Tu es sujet à une overdose de klaxons ? Je te propose alors de coupler ce citytrip avec la visite de deux sites archéologiques italiens tout proches, à savoir les ruines de Pompéi et Herculanum. Pour ce faire, rien de plus simple, des trains et des bus relient Pompéi au départ de Naples (45 minutes). Le site d’Herculanum se situe sur le trajet entre les deux destinations. Compte une grosse demi-journée pour visiter les deux sites. 

Envie de vieilles pierres, en long, en large et en travers ?

L’heure est venue de partir en congé et d’enrichir ta culture générale pour mourir moins idiot. Tu jettes alors ton dévolu sur la capitale italienne, Rome. Très bon choix de citytrip en Italie mon ami, car il s’agit, selon moi, de la ville où le nombre de trucs historiques à visiter au mètre carré est le plus élevé (à égalité avec Pékin). Ni une, ni deux, tu réserves alors ton vol direct pour l’aéroport de Rome Campiano ou de Rome Fiumicino (à privilégier car le train vers le centre-ville est direct) . Un séjour de 3 jours étant un peu serré, n’hésite pas à user de tes charmes auprès de ton patron pour prolonger ton long week-end jusqu’à 4, voire 5 jours.

La plupart des visiteurs de la ville de Rome se limitent à son centre historique. Et ce n’est pas une surprise tant celui-ci regorge de trésors. Si l’envie te prend de découvrir un autre aspect de l’histoire de la ville, je te recommande chaudement de te rendre dans le port antique d’Ostie. Des trams et des trains relient la Basilique San Paolo ou la Piazza Venezia au port antique d’Ostie en moins d’une heure. Prévois une demi-journée pour la visite.

Cependant, Rome est un peu trop touristique pour toi ? Pourquoi ne pas te rendre dans l’une des régions italiennes les moins visitées : l’Ombrie. Et pourtant, sa capitale, la ville de Pérouse, est loin de n’être qu’un petit point anecdotique à mi-chemin entre Rome et Florence sur Google Map. Si tu as pour projet de visiter l’une de ces deux grandes villes, je te recommande chaudement de couper ton trajet de train en deux afin de passer une journée complète dans la cité fortifiée de Pérouse. Une visite à coupler si possible avec la ville d’Assise, l’occasion de visiter deux cités fortifiées italiennes pour le prix d’une !

Tu es chrétien ou randonneur (ou les deux), et tu es toujours partant pour un petit pèlerinage histoire de te remettre les idées en place. L’Italie, caractérisée par sa ferveur catholique, est alors un excellent choix. Soucieux d’éviter l’affluence de Rome et du Vatican, tu optes alors pour le second pèlerinage du pays : Assise. La ville étant de taille plutôt modeste, je te conseille de la visiter en une journée au départ de Pérouse. Pour un vol direct en avion, il te faudra passer par Rome, à 3 heures de train.  

Mes itinéraires recommandés pour visiter l’Italie

1 ou 2 semaines sans pression ? Choisis ta région !

L’Italie étant un grand pays, il te faudra forcément faire un choix de région si tu disposes d’entre une et deux semaines de vacances. Voici quelques exemples de séjours possibles selon ton timing. Excepté selui de Milan et de la région des lacs, tous les itinéraires sont réalisables facilement en transports en commun.

Turin, Gênes et les Cinque Terre (8 jours)

  • Atterrissage à Turin et visite de la ville – Jour 1 et 2
  • Train pour la ville de Gênes (2h) et visite de la ville – Jour 3 et 4
  • Train pour La Spezia (1h) / Bus pour Porto Venere (22 minutes de trajet) – Jour 5
  • Découverte des Cinque Terre – Jour 6 et 7
  • Train pour Pise et retour en avion – Jour 8

Envie de prolonger le séjour ? Il est possible de visiter la Toscane au départ de Pise (voir itinéraire juste en dessous.

Florence et la Toscane (11 jours)

  • Atterrissage à Pise et visite du centre historique – Jour 1
  • Train jusque Lucques (30 minutes de trajet) et visite de la ville – Jour 2
  • Train jusque Florence et visite de la ville (1 h 20 de trajet) – Jour 3, 4, 5 et 6
  • 2 Bus (ou train + bus) jusque San Gimignano (2 h de trajet) et visite du village – Jour 7
  • Bus jusque Sienne et visite de la ville (1 h de trajet) – Jour 8 et 9
  • 2 trains pour Pise et retour en avion (2 h de train) – Jour 11

Envie de prolonger le séjour ? Il est possible de rejoindre Pérouse en bus depuis Sienne (1 h 20 de trajet). De là tu pourrais visiter Assise avant de te rendre à Rome (voir itinéraire ci-dessous).

Rome, Ostie, Pérouse et Assise (9 jours)

  • Atterrissage à Rome et visite de la ville – Jour 1, 2, 3, 4 et 5
  • Train jusque Pérouse et visite de la ville (2 h 30 de trajet) – Jour 6 et 7
  • Bus jusque Assise et visite de la ville (42 minutes de bus A/R) – Jour 8
  • Train vers Rome pour le retour en avion – Jour 9

Envie de prolonger le séjour ? Il est possible de rejoindre Naples en train depuis Rome (1 h 10 de trajet). De là tu pourrais visiter la ville et ses alentours (voir itinéraire ci-dessous).

Naples et la côte amalfitaine (11 jours)

  • Atterrissage à Rome et train jusque Naples (1 h 10 de trajet), visite de la ville – Jour 1, 2 et 3
  • Visite des sites de Pompéi et d’Herculanum – Jour 4
  • Visite du Vésuve – Jour 5
  • Ferry jusque l’île de Capri (45 minutes) et séjour sur place – Jour 6 et 7
  • Ferry jusque Naples puis bus jusque Salerne (45 minutes) – Jour 8
  • Découverte de la côte amalfitaine – Jour 9 et 10
  • Bus jusque Naples puis train jusque Rome pour le vol de retour – Jour 11

Envie de prolonger le séjour ? Il est possible de rejoindre Bari en bus depuis Naples (3 h 45 de trajet). De là tu pourrais visiter la région des Pouilles ainsi que Matera (voir itinéraire ci-dessous).

Les Pouilles et Matera (8 jours)

  • Atterrissage à Rome et train jusque Bari (4 h 05 de trajet) et visite de la ville – Jour 1
  • Train jusque Lecce et visite de la ville (1 h 30 de trajet) – Jour 2 et 3
  • Retour à Bari et visite de la ville – Jour 4
  • Bus pour la visite de Locorotondo (1 h 20 de trajet) puis d’Alberobello (15 minutes) puis nuit à Bari (1 h 05 pour le retour) – Jour 5
  • Bus jusque Matera (2 h de trajet A/R) et visite des habitats troglodytes – Jour 6
  • Visite de la côte et de Monopoli – Jour 7
  • Retour à Rome pour prendre l’avion – Jour 8

Milan, Bergame et la région des lacs italiens (13 jours)

  • Atterrissage à Milan et visite de la ville – Jour 1 et 2
  • Location d’une voiture et route jusque Stresa et le lac majeur (1 h 30 de route) – Jour 3
  • Découverte des îles Borromées en bateau au départ de Stresa – Jour 4
  • Visite en voiture du Mottarone et du lac d’Orta, retour à Stresa via Verbania (2 h de route) – Jour 5
  • Route juqu’au lac de Varèse en passant par Arona et l’ermitage de Santa Catarina del Sasso (1 h 45 de route) – Jour 6
  • Visite de Côme et nuit à Bellagio (1h 45 de route) – Jour 7
  • Visite de Varenna, Lenno, Mennagio et Cadenabbia en bateau depuis Bellagio – Jour 8
  • Route jusque Bergame et visite de la ville (1 h 30) – Jour 9
  • Route jusque Sulzano en passant par la côte est du lac d’Orta et bateau pour Monte Isola (1 h 45 de route) – Jour 10
  • Bateau puis route jusque Desenzano del Garda – Jour 11
  • Grande boucle du lac majeur (3 h de route) – Jour 12
  • Retour à Milan pour la vol de retour (3 h 30 de route) – Jour 13

Envie de prolonger le séjour ? Il est tout à fait possible de visiter la Vénétie au départ de Vérone (située à 40 minutes de Desenzano del Garda) en remodelant l’itinéraire ci-dessous.

La Vénétie et Mantoue (10 jours)

  • Atterrissage à Venise et visite de la ville et des autres îles – Jour 1, 2 et 3
  • Train jusque Vérone (1 h 15 de trajet) et visite de la ville – Jour 4 et 5
  • Bus jusque Mantoue (40 minutes) et visite de la ville – Jour 6
  • Bus jusque Vicenza (1 h 15 de trajet) et visite de la ville – Jour 7
  • Train jusque Padoue (30 minutes) et visite de la ville – Jour 8 et 9
  • Train et bus jusque l’aéroport de Venise (1 h de trajet) pour le vol de retour – Jour 10

Bologne, Ferrare, Parme et Ravenne (7 jours)

  • Atterrissage à Bologne et visite de la ville – Jour 1, 2 et 3
  • Train jusque Parme et visite de la ville (1 h 40 A/R) – Jour 4
  • Train jusque Ferrare et visite de la ville (1 h A/R) – Jour 5
  • Bus et train jusque Varenne (4 h A/R) – Jour 6
  • Vol de retour depuis Bologne – Jour 7

Cette région d’Italie étant plutôt centrale, tu peux facilement prolonger ton voyage soit vers :

  • la Toscane / Bologne – Florence = 45 minutes en train
  • la Vénétie / Ferrare – Padoue = 35 minutes en train
  • les Cinque Terre / Parme – La Spezia = 2 h en train
  • Milan et la région des lacs / Parme – Milan = 50 minutes en train

Un long weekend sans tuile ? Privilégie une seule ville !

Il serait utopique de visiter toute une région de l’Italie en un long weekend. Je te conseille donc de te concentrer sur une seule grande ville. Les villes de Rome, Naples, Venise, Milan ou Bologne notamment peuvent tout à fait convenir pour un long weekend De Citytrip en Italie.

Un petit commentaire pour la route ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.